You are currently viewing Mourir pour être belle

Mourir pour être belle

  • Auteur/autrice de la publication :
  • Post category:Parapharmacie_Tunisie
  • Dernière modification de la publication :11 juillet 2023
  • Temps de lecture :5 min de lecture

[ad_1]

Le titre est peut-être exagéré : vous ne mourrez pas en mettant votre gloss, en vous brossant les dents ou en vous lavant les cheveux.

Malheureusement, de nombreux cosmétiques contiennent des ingrédients nocifs pour notre santé.

Par exemple, le laurylsulfate de sodium, qui est ajouté aux shampooings, est utilisé dans les lave-autos, les nettoyants pour sols de garage et les dégraissants pour moteurs.

Ses qualités moussantes font qu’il est présent dans 90% des produits tels que les shampoings, les dentifrices et les gels douche. C’est un détergent très agressif, qui peut irriter la peau, entraînant des éruptions cutanées, une desquamation, une perte de cheveux et une ulcération de la bouche.

Alors que nous ne rêverions jamais de manger ces produits chimiques, nous n’accordons pas plus d’attention aux cosmétiques. D’autant plus que tout ce qui est mis sur la peau est également partiellement absorbé et se retrouve dans la circulation sanguine.

Une fois sur place, le corps doit faire face à ces produits chimiques synthétiques.

De nombreux produits de beauté contiennent également de la paraffine, qui est un sous-produit du pétrole, une huile minérale qui recouvre la peau comme du plastique.

L’huile pour bébé est composée d’au moins 93 % d’huile minérale. Il obstrue les pores et interfère avec la capacité de la peau à éliminer les toxines.

“Retenir l’humidité” n’est pas forcément ce dont nos bébés ont besoin car, comme les reins, la peau est un organe d’élimination important.

Pour rester en bonne santé, nous devons éliminer les toxines et les déchets.

Les huiles minérales, qui ralentissent la fonction cutanée et le développement cellulaire, peuvent entraîner un vieillissement prématuré, de l’acné et d’autres troubles cutanés.

En 1987, l’huile minérale a été reconnue cancérigène, mais contrairement aux huiles végétales, elle est extrêmement bon marché. D’autres cosmétiques contiennent de la lanoline, une substance huileuse naturelle de la laine de mouton, qui garde les moutons au sec.

Malheureusement, la majorité de la lanoline trouvée dans les cosmétiques est contaminée par des produits de trempage de mouton, c’est-à-dire des pesticides organophosphorés et des insecticides.

De nombreuses formes de maquillage contiennent le conservateur butylhydroxyanisole (BHA) car il pénètre facilement dans la peau.

Cependant, le National Toxicology Program des États-Unis l’a qualifié de cancérigène.

Les cosmétiques contiennent généralement des hydratants sous forme d’agents mouillants (propylène glycol) et d’humectants (glycérine).

Le propylène glycol est l’ingrédient principal de l’antigel et du liquide de frein. Il augmente la perméabilité de la peau permettant ainsi à certains des composés toxiques d’être absorbés par le corps.

Les fonds de teint liquides contiennent souvent une variété de parabens (méthyl-, propyl- ou butylparaben). Ils inhibent la croissance microbienne et prolongent la durée de conservation des produits. Ils sont non seulement hautement toxiques, mais aussi imitateurs d’œstrogène.

Les cosmétiques les plus dangereux sont ceux qui ont un effet nacré, pailleté ou givré.

L’aluminium pur est utilisé pour obtenir cet effet. L’aluminium est également utilisé dans les crèmes, les lotions et les déodorants.

Comment savons-nous quels ingrédients sont sûrs et lesquels ne le sont pas ? Les noms de la plupart des ingrédients prêtent à confusion et nous supposons que les contrôles de sécurité sont effectués, mais en fait, les fabricants de maquillage n’ont pas besoin de démontrer que leurs produits sont sûrs.

Le meilleur conseil est de choisir des produits qui contiennent le moins d’ingrédients. De nombreux produits étiquetés «naturels» sont loin de cela.

Alternativement, les produits peuvent être faits maison en utilisant des ingrédients simples comme le miel, les flocons d’avoine, la terre à foulon… la liste est interminable.

Pour plus d’informations, contactez Luzia au 01258 456223, ou participez à un cours d’une demi-journée pour apprendre à fabriquer vos propres cosmétiques – où vous savez quels sont les ingrédients ! cliquez ici pour plus d’informations.

[ad_2]

Source by Luzia Barclay